Manger ses émotions
Non classé

Manger ses émotions: Briser le cercle vicieux

Combien de fois avez-vous mangé parce que vous étiez stressé, fatigué, angoissé, en colère, ou encore, par ennui?

Que ce soit pour noyer sa peine d’amour dans le pot de crème glacée (comme dans les films) ou encore de grignoter entre les repas sans faim réelle, utiliser la nourriture pour apaiser nos humeurs, c’est embarquer dans un cercle vicieux sans fin. Mais, je tiens à vous rassurer ici que vous pouvez interrompre ce cycle.

Manger ses émotions, c’est quoi?

C’est une fausse faim, une faim qui pousse à « manger ses émotions » et celle-ci n’a rien à voir avec la vrai faim. Elle se caractérise par une envie d’aliments, même si le corps n’en a pas besoin.

  • Mangez-vous entre les repas même si vous n’avez pas faim physiquement?
  • Quand quelque chose vous perturbe, est-ce que vous grignotez pour vous sentir mieux?
  • Avez-vous de la difficulté à résister à l’envie de manger ce morceau de chocolat ou ce sac de chips au point d’en oublier tous vos objectifs ou les efforts effectués?
  • Est-ce que ça vous arrive de manger des friandises en cachette ou à l’écart des regards?
  • Vous sentez-vous coupable après avoir mangé des friandises ?

Si vous avez répondu «oui» à plus de deux questions ci-dessus, vous mangez sans doute vos émotions.

Cette fausse faim, à petites doses, n’est pas nécessairement dangereuse, mais elle peut rapidement devenir une habitude et cette habitude peut conduire à un gain de poids ou vous empêcher de perdre du poids.   Manger peut sembler réconfortant mais quand ça devient le principal moyen de vous calmer et de vous apaiser, ça peut devenir problématique. Heureusement, vous pouvez briser cette habitude. Il faut de la pratique, du temps et aussi,  trouver de nouvelles façons créatives pour réussir à vous apaiser. Le but est de re-programmer votre cerveau pour identifier certains comportements comme réconfortant au lieu de manger.

Soyez conscient
Une grande partie de la fausse faim est inconsciente et elle se produit automatiquement. Avant de sauter dans la modification de ce comportement, tenez un journal. Où et quand mangez-vous en cas d’émotions? Voyez-vous un modèle? Chaque fois que vous mangez, notez sur une échelle de 1 à 10 si vous mangez parce que vous avez faim ou non.
Apprenez à identifier vos déclencheurs et notez-les. Les principaux déclencheurs sont: l’ennui, se sentir privé dans un régime alimentaire restrictif, sentiment de haine ou dégoût envers son propre corps, manque d’énergie et fatigue, se sentir dépassé par des événements, être blessé dans ses sentiments, substitut à l’amour ou à l’affection et le manque de volonté.

Remplacer
Si vous avez l’habitude de manger lorsque vous êtes stressé, vous devez remplacer cette habitude. Écrivez une liste de toutes les idées saines et non-caloriques qui vous aideront lors de vos journées difficiles.
En cas de stress, ne vous jetez pas sur la nourriture!

Essayez un exercice de respiration rapide puis ralentissez votre respiration, ça peut tromper votre corps en lui donnant l’impression que vous allez dormir, et votre corps se détendra à nouveau. Fermez les yeux. Regardez la noirceur de vos paupières. Inspirez et expirez lentement. Compter à rebours de 5 à 0.

Parlez-en
Parlez-en avec un ou une amie, un parent, votre coach ou dans un groupe de soutien. Parlez des émotions que vous ressentez au lieu d’essayer de les couvrir de nourriture.

Pratiquer
Il y a plusieurs façons de vous calmer sans calories, comme tenir un journal, essayez les techniques de méditation, la discussion avec d’autres, l’auto-massage, la distraction, la visualisation. Soyez créatifs…. Essayez ces techniques quand vous n’avez pas envie de nourriture afin de bien assimiler votre technique.  Vous ne voulez pas apprendre l’art de vous apaiser sans nourriture lors d’une journée très stressante. Avec la pratique, vous trouverez votre façon à vous.

Mangez pour apaiser/remplir votre estomac, pas votre coeur.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *