Non classé

Courir l’hiver: Mes 5 astuces

Courir sur un tapis roulant peut être pratique lorsque dame nature se déchaîne, cependant, courir à l’extérieur, sentir mes poumons se remplir d’air pur et rentrer à la maison les joues rosies par le froid me réjouit plus que tout!

L’hiver, je cours pour le plaisir et comme on le dit dans le merveilleux monde de la course, je cours « au pace du bonheur ».  Il n’y a plus de temps ou de distance.  J’en profite pour découvrir de nouveaux chemins et quartiers de mon quartier. Courir me permet de méditer tout en « fitness ». 😉

Pour que l’expérience soit des plus agréable, il est nécessaire d’adapter certains éléments et voici mes 5 astuces pour optimiser votre expérience.

Ajuster sa foulée et ses chaussures
Une fois le sol recouvert de neige, il importe d’ajuster sa foulée. La principale raison : sous toute cette neige se trouve plusieurs dangers potentiels – glace, roches, trous, etc.

Il sera également opportun de modifier vos chaussures. Lorsqu’il y a de la neige au sol, j’utilise des chaussures en gore-tex à crampons. Le gore-tex garde mes pieds au chaud et au sec et les crampons me permettent une meilleure stabilité et adhérence au sol.

Si vous ne souhaitez pas investir dans une nouvelle paire de chaussure, vous pouvez ajouter des crampons à vos chaussures actuelles. Vous pouvez en trouver dans les boutiques spécialisées. Sinon, vous pouvez faire vos propres chaussures à crampons avec de petites vis à tête. C’est d’ailleurs ce que j’avais fait pour ma première paire de chaussure à crampons et c’est avec ces chaussures à crampons de fabrication maison que j’ai couru mon premier hiver!

Ajuster sa technique de course
Des chaussures avec une bonne adhérence sont un excellent début, mais pour demeurer sur ses pieds, il y a également lieu d’ajuster sa technique de course.

Chaque foulée devrait se faire avec les deux pieds plus près du sol. Il est également recommandé de réduire son rythme cardiaque et sa foulée. Il ne faut pas oublier que le froid intense fait aussi accélérer le rythme cardiaque.  Il ne faut pas s’attendre à battre ses records précédants… De là la raison pour laquelle je privilégie le « pace du bonheur » 😉

Augmenter sa visibilité
Les journées sont plus courtes, donc plusieurs sorties sont effectuées une fois le soleil couché. Il est alors très important d’être visible. Portez des vêtements de couleurs vives ou avec bandes réfléchissantes. Il existe également des vêtements faits de matière réfléchissante dans les points stratégiques comme les poignets, les chevilles et les pieds et on voit de plus en plus de coureurs avec des dossards réfléchissants. Ces points augmentent votre visibilité auprès des véhicules routiers. Si vous courez dans un endroit complètement sombre, pensez à apporter une lampe frontale.

Bien s’hydrater
Malgré le froid, il faut penser à bien s’hydrater. En effet, notre corps transpire, même s’il fait froid. La transpiration n’est pas la seule source de perte d’eau de votre corps pendant la course l’hiver. Chaque fois que vous expirez, vous expulsez de l’eau par la condensation.

La meilleure façon de rester hydraté est de boire beaucoup d’eau durant la journée. Durant votre sortie de course, apportez-vous une petite bouteille d’eau. Pour éviter que l’eau ne gèle, remplir votre bouteille d’eau tiède et l’insérer dans un bas en laine.

S’habiller adéquatement
L’auteur britannique Alfred Wainwright a écrit « il n’existe pas de mauvais temps, seulement des vêtements peu convenables ». Ce d’autant plus vrai pendant l’hiver et plusieurs personnes font la plus grande erreur de s’habiller trop chaudement. Il est préférable de s’habiller comme s’il faisait 5 à 10 degrés plus chaud que ce qui est affiché au thermomètre. Ça ne prends que 5 minutes pour que notre corps se soit réchauffé à un niveau convenable.

Dans mes chaussures, j’utilise mes bas de ski en laine de mérinos et bien que je sois ultra « frileuse » ça me convient parfaitement. Vous pouvez également opter pour des bas en néoprène si vos chaussures ne sont pas en gore-tex.  J’ajoute également une guêtre et parfois même mes bas de réchauffement par dessus tout ça.  Mon pantalon est un legging doublé et sous mon pantalon…par temps froid intense, je porte parfois mes boxers de ski en laine de mérinos pour ne pas geler des fesses/cuisses.

Si vous optez habituellement pour des vêtements de coton, il serait préférable de les éviter l’hiver. Le coton fait en sorte de retenir l’humidité près de votre corps et favorise la perte de chaleur.

Optez pour le multi-couches. Vous pourrez toujours en retirer une au besoin!

Ha oui, et surtout, pensez à apporter votre cellulaire. On ne sait jamais ce qui pourrait arriver! P’tit truc pour éviter qu’il ne perde sa charge à cause du froid : Insérez-le dans un petit bas de laine puis dans la poche intérieure de votre manteau.

Vous courez l’hiver?  Faites-moi part de vos trucs infaillibles en commentaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *